Connectez-vous

rap-rnb

Cypress Hill Rise Up

Le nouvel album de Cypress Hill Rise Up

Publié

le

Cypress Hill <i>Rise Up</i> 5

Produit par le label de Snoop Dogg, Priority Records, le nouvel album de Cypress Hill baptisé « Rise Up » est enfin arrivé dans les bacs.

cypress-hill-rise-up.jpgCypress Hill incarne la volonté du peuple depuis longtemps. Le trio de rappers basé à Los Angeles et constitué de B-Real, Sen Dog et du producteur DJ Muggs a mis en lumière la dure réalité de la vie dans le ghetto, défendu la marijuana avant que ce soit à la mode, et contribué à ce que l'espagnol soit utilisé dans le rap. Réputé visionnaire, c'est logiquement que le groupe a voulu intituler son nouvel album, le premier sur Priority Records depuis que Snoop Dogg est en charge du label, « Rise Up ».

« C'est une expression plutôt forte, un appel pour que les gens se lèvent et défendent leurs convictions, dit B-Real. Dans cet album, notre approche est globalement agressive. J'ai voulu que notre hip-hop soit plus direct tout en restant alternatif.« 

Produite par Tom Morello de Rage Against The Machine, la chanson-titre est un appel au clairon pour que les gens se lancent des défis et se battent pour ce en quoi ils croient. Le feeling rock de la chanson introduit parfaitement le reste de « Rise Up » qui alterne brillamment morceaux hip-hop hardcore et titres rap teintés de rock. C'est un style que Cypress Hill a inauguré avec « Skulls & Bones » en 2000. Ce disque certifié platine contenait le tube Rock Superstar et a permis à Cypress Hill de remettre en perspective sa manière de créer. « Le fait qu'on se soit positionnés en équilibre entre le hip-hop et le rock'n'roll reste un des tournants de notre carrière, dit Sen Dog. Les gens respectent qu'on surfe entre les genres comme ça, et c'est une des raisons pour lesquelles, aujourd'hui encore, le rock'n'roll est une composante cruciale de Cypress Hill. »

Un autre facteur majeur du son du groupe est la production dont DJ Muggs s'est chargé au départ. Compte tenu de la quantité d'éléments rock et de l'évolution générale du trio, il a décidé de faire appel à des producteurs venus de l'extérieur. Pete Rock, Tom Morello, Daron Malakian, Mike Shinoda, Apathy, B-Real et Muggs, entre autres, ont tous contribué à la richesse du son de « Rise Up » en lui faisant prendre un tour moderne, tout en respectant l'esprit graveleux de Cypress Hill.

Amanda Latina est un exemple flagrant de cette évolution. Pitbull et Marc Anthony se distinguent sur ce titre qui provient d'une séance avec le producteur Jim Jonsin (Lil Wayne, Beyoncé). « Je pensais que c'était des paroles en l'air lorsque Jim a dit que Pitbull et Marc Anthony sonneraient bien sur ce titre, révèle Sen Dog. Finalement, un matin, il m'a annoncé que Pitbull passerait le soir en studio, et Marc Anthony le lendemain. J'ai tenu à être là et on a enregistré cette satanée chanson. Je la considère comme une sorte d'hymne latin, ce qui paraît naturel compte tenu de nos origines cubaines ou portoricaines. Je crois sincèrement que cette chanson va avoir un énorme impact, à la manière de « Smooth », ce tube de Santana et Rob Thomas, il y a quelques années.« 

Bang Bang rivalise avec les œuvres les plus batailleuses de Cypress Hill, tandis que dans l'entêtante Carry Me Away, B-Real se revoit en gangbanger, mais du point de vue de sa mère. Il cherchait les ennuis à l'époque et ne réfléchissait pas à ce qu'il faisait. Cette insouciance est également le thème de « Trouble Seeker ». A des années-lumière de sa vie de gangbanger, B-Real y fait le point sur son état d'esprit actuel.

« Mal agir est excitant car on sent l'adrénaline monter, mais une fois que c'est passé, si on a un semblant de conscience, on se sent plutôt mal, explique-t-il. C'est ainsi qu'on a agi dans nos vies. On a fait des trucs qu'on a fini par regretter. Si je pouvais revenir en arrière pour ne pas faire les mêmes erreurs, je le ferais.« 

Une chose que les musiciens de Cypress Hill ne regrettent pas, c'est d'avoir milité pour la marijuana tout au long de leur carrière. K.U.S.H., Pass The Dutch, Get Higher et Light It Up témoignent de leur passion pour l'herbe qu'ils ont contribué à populariser dans le milieu du rap et la société en général. « On nous a surnommés les Fumeurs, les Reefer Kings, et j'en passe ! dit B-Real. C'est une chose à laquelle on ne peut échapper. Il est arrivé que notre carrière en fasse les frais, mais si c'était à refaire, on agirait de la même manière. On trouve toujours des façons intéressantes, drôles ou éducatives d'en parler. »

Effectivement, depuis le début de sa carrière, Cypress Hill a repoussé les frontières du rap. Avec leur album éponyme de 1991, B-Real et Sen Dog se sont imposés comme un des duos du genre au plus fort potentiel. Leur phrasé orignal, leurs voix particulières, les sujets qu'ils abordaient et la production de DJ Mugg, à la fois percutante et vintage, les ont propulsés au rang de stars.

Avec le temps, le show du groupe a évolué pour devenir un des plus prisés de la scène rap, grâce à des titres tels que Insane In The Brain, Rock Superstar, How I Could Just Kill A Man, We Ain't Going Out Like That, Lick A Shot ou Real Estate, qui fonctionnent parfaitement en live. Entre les albums, lorsqu'ils ne tournent pas, les membres de Cypress Hill se consacrent à d'autres activités qui leur permettent d'accumuler de l'expérience dont ils font ensuite bénéficier leur groupe.

« Une des raisons pour lesquelles on est toujours ensemble, c'est parce qu'on s'encourage mutuellement à se consacrer à des projets en solo, dit Sen Dog. Quand on se retrouve pour travailler, chacun a quelque chose à apporter à Cypress Hill. Si on ne faisait pas ça, on serait trois musiciens frustrés car on a en nous des choses qui ne collent pas avec Cypress Hill. Ce constat nous rend plus fort.« 

En activité depuis vingt ans, et alors que son huitième album studio est sur le point de sortir, Cypress Hill est toujours sur la brèche et n'a rien perdu de son mordant. « On est toujours compétitifs, dit B-Real. On est comme des sportifs professionnels qui essayent de remporter la coupe. C'est bien de s'en rapprocher, mais c'est encore mieux de la gagner !« 

C'est effectivement l'heure de se lever !

Label : EMI

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !