Connectez-vous

pop-rock

Programme Paléo Festival 2013

Le Paléo dévoile son programme 2013

Publié

le

Programme Paléo Festival 2013 7

Le programme du 38e Paléo Festival de Nyon, qui se tiendra du 23 au 28 juillet 2013, vient d'être dévoilé, et il nous offre une belle constellation de légendes et d'artistes de renom.

paleo-affiche-2013.jpgNeil Young, Santana, Blur, Arctic Monkeys, Nick Cave, The Smashing Pumpkins, Patrick Bruel, Phoenix, -M-, Tryo, Sigur Rós, Saez, The Bloody Beetroots, Keny Arkana, Sophie Hunger, l'affiche du 38e Paléo est forte en rock, de ses légendes aux magnifiques découvertes. Le Village du Monde naviguera dans les eaux cristallines de l'Océan Indien et présentera les atouts culturels de cette luxuriante région. Les billets et abonnements seront mis en vente mercredi 24 avril à 12h00 sur www.paleo.ch et dans les points de vente habituels.

A chaque soirée sa légende ! Neil Young mardi, The Smashing Pumpkins mercredi, Santana jeudi, Nick Cave vendredi, Blur samedi et Patrick Bruel dimanche : quel que soit leur âge, ces étoiles brillent encore d'une magnifique jeunesse et promettent d'illuminer la Plaine de l'Asse. Dans leur carrière, elles ont nourri de leurs perpétuelles explorations des générations d'artistes qui, pour certains, partageront avec eux les scènes du Festival. D'Arctic MonkeysBeach House, de PhoenixSophie Hunger, de Sigur RósCrystal Fighters, de -M-Etienne de Crécy, de Benjamin BiolaySaez ou de RaphaelBastian Baker, ils occupent aujourd'hui eux-aussi le haut de l'affiche.

A leurs côtés, la relève rock est en fleurs. Au premier rang de laquelle la voix épatante d'Asaf Avidan, le folk catchy des Anglais Alt-J – programmés sur la nouvelle scène des Arches, le hard rock de Danko Jones, le cajun'n'roll des Genevois Mama Rosin, le blues'n'roll écorché de Two Gallants à l'affiche du Détour, dans sa nouvelle configuration, le rock français de Saez, la coldwave frenchy de Lescop, l'indie garage de Palma Violets, la french pop de BB Brunes, le rock soul de The Animen, ou le kraut rock de Bombers.

L'electro, prolixe genre à part entière, est en constante évolution. Que ce soient The Bloody Beetroots et leur electro punk agressif, l'electro funk de Breakbot, la techno sombre de Gesaffelstein, les Portugais survoltés de Buraka Som Sistema, la dubstep de Dirtymadsound feat. Oxsa ou le down tempo de Bit-Tuner, l'Asse ne manquera pas de vibrer jusqu'au bout de ses nuits. Les classieux Allemands Brandt Brauer Frick gratifieront le public de leurs samples d'instruments classiques dans un set electro intimiste.

Avec Protoje & The Indiggnation, valeur montante de la nouvelle génération jamaïcaine et The Skints, jeunes pousses du ska anglais originel, le reggae fera groover le Festival. Dans un esprit soul emprunté à James Brown, le Trinidadien Anthony Joseph & The Spasm Band scandera sa prose sur cuivres et percussions africaines. Et le hip hop ne manquera pas d'électriser le Festival avec notamment le grime de Dizzee Rascal, les rappeurs décalés Stupeflip, la révélation du rap français Gaël Faye, la force des textes de Youssoupha et Oxmo Puccino, slameur jouant de la langue française avec poésie. De langue française il sera question avec Tryo, formation reggae acoustique, mais aussi Benjamin Biolay et son élégant pop rock à l'anglaise, Raphael, dans une veine pop réactualisée, ou le Valaisan Marc Aymon et, pour l'occasion, ses invités spéciaux.

Pour sa 11e édition, le Village du Monde croisera dans les eaux de l'Océan Indien, entre l'est de l'Afrique et les îles voisines, dont Madagascar, la Réunion, Maurice ou Mayotte. Il embrassera les talents culturels, gastronomiques et musicaux, s'attachant à présenter des artistes qui intègrent rock, rap, electro ou dubstep dans leurs créations. Au premier rang desquels les Sud-Africains Skip&Die mélangeant musiques traditionnelles et reggae dubstep, Shangaan Electro et leur new-wave dance survitaminée, l'electro punk de Jagwa Music ou le hip hop mahorais de Bo Houss. Avec eux, l'afro-fusion de Mokoomba, l'Ethiopien Mulatu Astatke, considéré comme le père de l'ethio-jazz, Nathalie Natiembé, chanteuse déjantée à l'esprit punk ou la voix au timbre grave de Christine Salem et son maloya brut et engagé.

Dimanche, c'est à l'extraordinaire clarinettiste français Paul Meyer et l'ensemble à cordes lausannois Le Concert Européen que reviendra l'honneur d'interpréter pour le public de Paléo des œuvres de Wolfgang Amadeus Mozart, dont le Concerto pour clarinette K. 622. Avec Michael Gregorio, génial imitateur, le Festival se conclura sur une belle touche d'humour musical où chanteurs et artistes peu pastichés habituellement seront singés, de Vincent Delerm à Brel, en passant par AC/DC, U2 et The Clash.

Lire la suite
Publicité
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Articles tendances

Copyright © 2009 Zikeo.net

Newsletter

Vos informations ne seront jamais cédées à des tiers !